Anna de Noailles, La Domination

Écrit par livres-et-lectures.com
Création : 2019-07-13 15:22:17
Publication : 2019-07-13 15:26:08

noailles domination 
Le hasard d'une visite à une exposition m'a mis ce livre entre les mains. Qui lit encore Anna de Noailles ? C'est pourtant une romancière d'une incroyable poésie, d'une langue riche et chatoyante, fort rare de nos jours. Et c'est aussi une plongée dans un mode suranné de relation amoureuse et sociale que l'on peut trouver abusivement ambigu, mais qui ne réduisait pas le sexe à sa dimension limbique. De plus AdN dresse un portrait éblouissant de ce qu'on nommerait aujourd'hui un "pervers narcissique" (PNM) qui fait frémir. Alors, n'hésitez pas, car c'est une belle découverte.
 
AdN est plutôt connue comme poétesse que comme romancière. Feuilleter ses oeuvres poétiques convaincra facilement qu'elle savait façonner un langage plein de charme, témoin de la richesse de son vocabulaire, de sa sensibilité à la nature et de sa capacité à composer un texte. Le fond de cette poésie signe une époque, mais il n'est pas toujours désagréable de porter un jabot ou une robe à vertugadin et de se croire revenu au temps des cerises...
 
Au-delà de l'analyse romancée des relations sociales prévalant à la fin du 19e siècle et au début du 20e, c'est surtout le portrait du PNM qui mérite la lecture de ce roman. Même si le terme est mal cerné, ce type humain existe et est assez fréquent. Il sème la désolation autour de lui et, bien entendu, se retrouve finalement seul et rejeté et rate son existence. En disant cela, j'ai en tête certains visages que je recouvrirais volontiers de fiente odorante... AdN aura approché de tels modèles de bien près pour réussir ce portrait, à moins qu'elle n'ait tenté de l'exorciser d'elle-même ? Le personnage est en tous cas brillant et vaniteux à souhait, empli du dédain d'autrui, heureux du mal qu'il fait, au mépris souvent de son propre intérêt. Sa séduction et sa faiblesse de caractère sont magnifiquement campées dans notre antihéros. On rêve d'avoir une conversation avec AdN pour en savoir plus...
 
Et surtout, si vous lisez ce roman, laissez-vous bercer par la langue de cette prose poétique. Quel superbe sens du mot convenable, de la tournure appropriée ! Cette lecture possédera alors un charme rare et récompensera chacun à la mesure du poids qu'il donne à la beauté intrinsèque d'une phrase qui sonne bien. Bonne et heureuse lecture !
 
Le Livre de Poche (2017) - 256 pages