goulard monti democratie europe

 

L'Europe, en 2012, est en crise, crise révélée par les dettes abyssales des nations. Mais cette crise est plus profonde : l'Europe n'appartient pas aux peuples qui la composent. Elle est plus subie que voulue. Son destin même est en question.

Ce livre est une mine de réflexions pertinentes, provenant de praticiens de l'Europe, ce qui lui confère le poids du réel. On pourrait presque le résumer par un rejet motivé des attentes contradictoires qui incarnent l'impasse actuelle : "Vouloir être aussi forts que si l'Europe était unie, conserver autant de souveraineté nationale que si elle ne l'était pas". Et c'est bien entendu de cela que les auteurs nous invitent à sortir.