fontanet mette
 
Cet essai est construit sur une constatation : la fonction publique, si elle n'est pas aussi efficace que celle de nos concurrents, effectue un prélèvement par l'impôt supérieur au leur sur la richesse produite par le pays et donc sur les entreprises. Cela augmente leurs coûts de production et les rend moins compétitives et, à terme, les élimine du marché. C'est le cas de la France qui voit sa désindustrialisation galoper, son chômage élevé se maintenir. Le prélèvement de notre État obèse y est de 57% contre 45% en Allemagne. Comment en est-on arrivés là ?