kraus salauds
 
Un roman du mal et de sa banalité ? Mais, le mal a-t-il encore besoin d'un roman, encore un ? Celui-ci est noir, très noir, très lourd, implacable. Les salauds sont certes aidés par la fabrique, les fabriques, mais ils auraient fleuri et semé leurs graines sans cela. Les salauds sont partout. Il n'y a qu'eux. Pas d'antidote. Certes, des issues existent pour ne pas sombrer. La folie, par exemple ou une balle dans la tête...Vision romanesque et politiquement correcte d'une humanité sans rédemption, ce livre bien torché, mais racoleur, sonne faux sous son masque soigneusement affirmé de roman historique. Ouvrez les yeux, prenez un verre avec vos amis et vivez dans la chaleur humaine de ceux qui vous entourent. Il n'y a pas que des salauds.