Fiches de lectures, critiques de livres, personnelles et subjectives !

bronner apocalypse
 
Le cerveau : une boîte noire ? De moins en moins. Ce livre bien documenté met en évidence les critères qui régissent l'usage de notre temps de cerveau disponible, temps qui a considérablement augmenté depuis une cinquantaine d'années. Or, en même temps, l'usage massif d'internet comme moyen d'échange d'information a fait voler en éclats les filtres qui caractérisaient encore récemment l'information disponible. C'est ce que l'auteur appelle la dérégulation cognitive qui conduit aujourd'hui à un dévoilement (apocalypse) d'une partie de nos fonctionnements cérébraux et donc de notre nature humaine, avec des conséquences sociales néfastes. L'auteur conclut à la nécessité d'une nouvelle régulation à construire, tâche à venir de la réflexion politique.

"Petit précis à l'usage des hommes d'aujourd'hui"
 
cosson esperance
 
La sincérité de l'auteur est ce qui frappera d'abord le lecteur attentif de cet essai. Le sujet est sensible, puisqu'il s'agit de proposer une réponse originale au besoin spirituel de chacun, exprimé ou non. Cette approche dépassionnée et profonde de ce qui nous meut n'aurait pas son poids si l'auteur n'avait pas su s'y engager avec autant de rigueur et d'honnêteté. Une première partie réunit les faits qui motivent cette recherche. Une seconde partie pose les jalons qui vont l'accompagner, l'encadrer et la troisième est la réponse de l'auteur à cette quête.
Les deux premières parties intéresseront chacun, car elles posent des questions qui nous accompagnent tous, croyants ou non. La dernière partie, très personnelle, sera éventuellement plus difficile à partager. Mais on sait bien que le chemin importe plus que le but...

alexandre jouissez
 
L'auteur délivre ici un message d'optimisme et d'espoir, face à l'inquiétude entretenue par la frange quasi religieuse d'un écologisme idéologique dévoyé, bruyant et activiste. Il montre bien ce qui justifie sa position et indique les voies qui lui semblent susceptibles de faire face aux problèmes de l'époque. La conclusion du livre "Lettre aux jeunes" résume les grandes lignes de cet espoir. Je suggère au lecteur intéressé de commencer par ce chapitre. Le corps de l'essai justifiera alors les fondements des positions et des propositions du dernier chapitre. 
Voici un livre utile face à cette tentative musclée de conversion à la nouvelle religion verte autant qu'à ses mensonges et ses dépenses folles induites, qui saisissent les hommes et leurs gouvernants, souffrant sans doute du vide spirituel de notre temps.