ruffin celine
 
Une affaire ! Qu'on se le dise : en achetant ce roman, vous en achetez deux. D'une part un très bon roman, sombre sous un équipage coloré et, d'autre part, une réflexion passionnante sur Céline. En bonus, des remarques et des questions sur la vie, comme la liberté et son usage, entre autres. Sans négliger le style enjoué, voire gouailleur de l'auteur qui rend la lecture de tout cela facile et plaisante. Mais le véritable enjeu de l'exercice est de faire partager l'apport de Céline au roman français, en dépit d'un personnage au parfum qu'on ne supporte plus et qui occulte exagérément son talent. Et ça marche !

dickers disparition mailer
 
 
Il est délicat de parler d'un livre à succès... Disons d'abord qu'on ne s'ennuie pas à sa lecture, portés par une intrigue à tiroirs, dont on peut penser parfois qu'on n'en verra jamais la fin. Mais si l'on est bon public, on se laisse porter dans ce labyrinthe aux multiples passages et autres chausse-trapes, ce qui constitue un jeu amusant. N'a-t-on pas besoin, parfois, de ce genre de passe-temps ?

zweig sommeil
 
 
Je profite de cette fiche pour dire mon très grand respect pour l'oeuvre de Stefan Zweig. Ici encore, au cours de quatre nouvelles, son talent s'exprime sur un sujet qui le révulsait : la guerre de 14-18 et ses effets destructifs directs, mais surtout indirects sur la société et sur les hommes. Quatre récits qui ont chacun leur thème, la perte de la paix de l'esprit et donc du sommeil, l'exil radical qui peut conduire au suicide, la dégradation de l'homme en machine à obéir et à tuer, la banalisation de l'inacceptable. Quatre nouvelles lourdes de l'émotion d'un homme profondément troublé et qui confient à son talent supérieur le soin de nous faire partager cet émoi.