dubois monde
 
 
Sauriez-vous casser deux bras d'un coup à votre adversaire ? Non, je pense, pas plus que le livre ne casse quatre pattes à un canard.
Voici pourtant un des sujets dérisoires qui vous attend à sa lecture, comme les mille autres que l'imagination un peu courte de l'auteur déverse à la tonne dans une intrigue très "marketing". Les petits événements bizarres, excessifs, se succèdent. Les caractères sont superficiels et rien ne nous attache à eux. Un vide foisonnant.
Que cela ait fait un Goncourt me laisse perplexe. Un conseil : lisez Amélie Nothomb, la recalée. Elle a, elle, une vraie imagination et un sens du récit qui fait défaut ici. A zapper !
 
L'Olivier (2019), 248 pages
 
 

 

london eden
 
Ce roman, paru en 1909 est très inspiré de la vie de l'auteur et manifeste ainsi une vraie sincérité. Roman, il reste néanmoins incontestablement marqué par son temps, parfois un peu foisonnant, mais puissant, car s'adressant à des situations et des problèmes que l'on peut qualifier d'universels et encore parfaitement d'actualité. L'intrigue est bien menée et le livre se lit d'une traite, en dépit de quelques digressions ou d'analyses psychologiques un peu longues.

hoesli caucase
 
Même si le Caucase n'est pas notre voisin, nous savons confusément qu'il joue un rôle significatif dans l'histoire contemporaine. Les révoltes tchétchènes nous disent quelque chose. Les Tcherkesses, les Balkares ou les Ossètes, par exemple, sont pour beaucoup d'entre nous des univers proches du virtuel. Et pourtant, ils ne le sont pas et la lecture de ce livre va leur donner corps. Peuples des montagnes, farouchement indépendants, ce livre est leur roman, qui, de saison en épisode, ne nous lâchera pas jusqu'à la dernière page. Page dont nous comprenons d'ailleurs qu'elle n'est pas la fin de leur histoire. Car l'arrivée houleuse du pétrole, richesse au parfum de soufre, ravivera les passions et les conflits. Une passionnante lecture.