Fiches de lectures, critiques de livres, personnelles et subjectives !

megrelis naufrage
 
Voici une lecture à la fois passionnante et agréable, qui présente une vision personnelle et exceptionnellement bien documentée de notre voisin mal connu, et donc sous-estimé et craint, qu'est la Russie. En effet, l'auteur a été un acteur de la perestroïka, proche du pouvoir d'alors comme conseiller personnel de dirigeants russes. Après le coup d’État d'Eltsine, il s'en est éloigné, mais s'est appuyé sur sa connaissance du pays pour y monter un nombre impressionnant d'opérations industrielles. Quant à la forme du livre, constitué de brèves tranches de vie, entrecoupées d'intermèdes, elle est une réussite et confère à la lecture une fluidité rare. Une manière bien agréable de ne pas passer à côté de ce qui pourrait (devrait ?) contribuer à la naissance du monde de demain. Ce livre qui nous fait parcourir la Russie de part et d'autre de l'Oural et rencontrer ceux qui y vivent est un extraordinaire compagnon de voyage et d'initiation !

bugault demain
 
L'économie et la politique peuvent-elles faire bon ménage ? A cette question, cet essai répond non, et montre la totale domination du politique (l'art de faire vivre ensemble un groupe humain, en général un État) par le fait financier, global par vocation. La démonstration serait beaucoup plus concluante s'il n'y avait pas confusion ( voulue ?) entre économie et finance. Car, autant nous savons que sans production économique abondante et les progrès qu'elle a permis, notre espérance de vie serait d'environ 40 à 50 ans liée à la dureté de la vie, autant nous devons nous interroger sur le bien fondé d'une création monétaire dont ~10% seulement sont utiles au monde économique. Quant à y voir un complot des hommes de l'ombre de la finance globale, je montrerai pourquoi cela me paraît inutile pour expliquer la situation actuelle. En dépit de ces excès, un livre utile.

mullisch ciel
 
Ce roman est un des plus originaux que j'ai lu depuis longtemps ! L'intrigue est celle d'un roman d'espionnage métaphysique (mais si !). Mais, ce qui en fait la chair et le charme est le destin d'une amitié improbable et ses incidentes, dont Balzac n'aurait pas renié la description.