vargas recluse
 
Ce livre est mon premier contact avec cet auteur. Je le quitte assez peu convaincu : long, trop long, beaucoup de psychologie qui me laisse de marbre, une histoire curieuse, mais cousue de gros fil.  Tout cela fait beaucoup. Mais lorsqu'on perçoit mal le parfum de la rose, c'est aussi, peut-être, parce qu'on a le nez bouché ?

 

bothorel amour guerre

 

L'auteur, journaliste à l'esprit délié et fort indépendant, a tenu un journal dont il nous donne ici les morceaux choisis pour la période de mai 1981 à mai 2012. Le seul choix de ces dates d'élections présidentielles est la signature d'un tropisme politique et, plus généralement, pour la chose publique. Ses introductions, son "carnet d'adresses" sont exceptionnels. Son talent aussi, pour avoir pu recueillir les propos qu'il nous livre ici, qui manifestent le respect que les interlocuteurs avaient pour lui. Un très beau moment de plongée dans les lieux de pouvoir français, plongée qui ne génère pas un optimisme débordant...

 

bonnefoy octavio

 

 

Une aventure telle que celle-là ne se fabrique que dans les rêves, ou les romans. Epique, invraisemblable et pourtant sensible et proche, le destin d'Octavio va nous fasciner et nous conduire vers des mondes insoupçonnés où le fantastique rôde. L'auteur, Vénézuellien de langue française, apporte dans son texte cette écriture poétique, audacieuse, violente et factuelle déjà rencontrée chez d'autres écrivains d'Amérique du Sud. Un livre court, que l'on quitte avec regret.