Fiches de lectures, critiques de livres, personnelles et subjectives !

shimazaki yamabuki
 
"Au coeur du Yamato"
 
Ce récit est celui du songe romanesque d'une épouse heureuse, en parfaite réciprocité avec celui qui a partagé son existence. Le bonheur simple comme intrigue n'a pas la réputation de faire les bons tirages. Il faut, en effet, pour savourer ce calme récit, ne pas attendre d'émotion autre qu'une paisible immersion dans le bonheur d'un couple. Et, une très agréable contemplation sereine d'une nature qui accompagne comme un écrin cette perle rare d'un amour durable et partagé. L'écriture, aussi simple et directe que le récit, l'accompagne à la manière d'un partenaire bienveillant, qui sait faire pleuvoir au bon moment, quand les larmes ne peuvent plus être retenues.

rovelli ecrits
 
J'ai retrouvé dans ce livre l'esprit d'un "honnête homme" des siècles passés, qui a sur les grands sujets du monde contemporain une manière de voir personnelle et qu'il souhaite partager ici. Un peu à la manière des essais de Montaigne, en bref. L'auteur est un physicien qui travaille sur les théories de conciliation de la relativité générale et de la mécanique quantique. Or son livre, composé d'une cinquantaine de petits chapitres issus d'articles récents, est absolument sans difficulté de lecture et son style coulant, simple et direct le rend extrêmement agréable à lire. On y parle bien entendu de notre univers, sources de découvertes actuelles passionnantes, mais aussi de politique, d'identité, d'hommes extraordinaires, de philosophie, de religion, etc. Un livre qui laisse transparaître un homme optimiste, qui conserve une foi inébranlable dans le pouvoir de la raison.

francois sardine
 
"Incroyables histoires du monde sous-marin"
 
 
 
Difficile de trouver plus original que ce livre, au sujet peu couru (la vie dans les mers), au ton simple et convaincant. Le constat que fait l'auteur sur le rapport qu'à l'homme avec cette vie sous-marine pourrait le conduire à s'indigner de notre négligence. Ce n'est pas le cas et ce n'est pas son but. Loin de faire une leçon de morale, il fait une leçon tout court sur ce que nous ignorons et que nous jugeons négligeable comme conséquence de cette ignorance. On sort enrichis de cette lecture, plus sensibles à ces "petites vies" que nous méprisons un peu et malmenons. C'est un pas vers notre conscience d'exister. Cela me semble plus utile pour conserver l'état de notre monde que de vociférer sur le CO².