Fiches de lectures, critiques de livres, personnelles et subjectives !

egnell republique
 
Rendre l'accès facile et agréable à un texte fondateur de la pensée politique est le pari réussi de ce livre. "La République"  de Platon fut écrite au 4e siècle avant notre ère et, même si le temps la marque, cette réflexion sur la structure idéale de nos sociétés posait déjà des questions et proposait des solutions concernant la liberté des hommes et la gouvernance des États qui sont encore d'actualité. Et cela, particulièrement en ce moment de doute sur l'évolution de nos démocraties libérales. La lecture de l'original, parfois bien lourd, en aurait découragé plus d'un. Ce choix des textes clés, accompagnés par quelques commentaires qui les situent, souvent avec humour, lève cet obstacle. Alors, lecture ou relecture, il est fascinant de côtoyer une pensée qui, bien qu'âgée de plus de 2000 ans, nous aide encore à comprendre le monde et, ainsi, force notre respect.

francqueville aimee
 
N'hésitez pas à fréquenter ce roman historique d'une structure classique, habile, bien écrit et qui nous emporte dans un temps que nous ne fréquentons plus guère, celui de la Restauration après la saignée napoléonienne. Aimée, jeune aristocrate rudement éprouvée par la vie, mariée à un voyou criminel coureur de dot qu'elle a fui, puis enceinte d'un amour de jeunesse, doit disparaître pour survivre. Elle le fera en Martinique à une époque qui voit croître la contestation de l'esclavage, rétabli par Napoléon. Cette vie aux Antilles aux charmes évidents, mais aux colons inquiets de l'avenir de leurs plantations et fermement ancrés dans leur morale terrienne, parfois aristocratique, est l'atout majeur de ce roman. À cela s'ajoute une intrigue fort bien structurée qui nous entraîne. Une agréable lecture !

galand pain
 
   2084, un cauchemar technologique ?
 
Ce livre très volubile nous fait toucher du doigt les conséquences probables de l'évolution technologique en cours. L'histoire, romancée, est celle d'une petite entreprise de manutention et surtout celle d'un contremaître sympathique qui va progressivement se faire dominer par la machine et y perdre sa personnalité. Au cours du récit, de multiples incidentes abordent toutes les voies que peuvent prendre les technologies qui se développent sous nos yeux et dont les conséquences éventuelles sont souvent perçues ici comme inéluctables. L'occasion est ainsi fournie de poser de nombreuses questions, souvent pertinentes, sur l'organisation politique de nos sociétés. Un livre intéressant, sans difficulté de lecture sérieuse ni prétention à délivrer un message dogmatique, même si son pessimisme me semble excessif.