Fiches de lectures, critiques de livres, personnelles et subjectives !

rovelli ecrits
 
J'ai retrouvé dans ce livre l'esprit d'un "honnête homme" des siècles passés, qui a sur les grands sujets du monde contemporain une manière de voir personnelle et qu'il souhaite partager ici. Un peu à la manière des essais de Montaigne, en bref. L'auteur est un physicien qui travaille sur les théories de conciliation de la relativité générale et de la mécanique quantique. Or son livre, composé d'une cinquantaine de petits chapitres issus d'articles récents, est absolument sans difficulté de lecture et son style coulant, simple et direct le rend extrêmement agréable à lire. On y parle bien entendu de notre univers, sources de découvertes actuelles passionnantes, mais aussi de politique, d'identité, d'hommes extraordinaires, de philosophie, de religion, etc. Un livre qui laisse transparaître un homme optimiste, qui conserve une foi inébranlable dans le pouvoir de la raison.

francois sardine
 
"Incroyables histoires du monde sous-marin"
 
 
 
Difficile de trouver plus original que ce livre, au sujet peu couru (la vie dans les mers), au ton simple et convaincant. Le constat que fait l'auteur sur le rapport qu'à l'homme avec cette vie sous-marine pourrait le conduire à s'indigner de notre négligence. Ce n'est pas le cas et ce n'est pas son but. Loin de faire une leçon de morale, il fait une leçon tout court sur ce que nous ignorons et que nous jugeons négligeable comme conséquence de cette ignorance. On sort enrichis de cette lecture, plus sensibles à ces "petites vies" que nous méprisons un peu et malmenons. C'est un pas vers notre conscience d'exister. Cela me semble plus utile pour conserver l'état de notre monde que de vociférer sur le CO².

"Voyage d'un philosophe au pays de l'intelligence artificielle"
koenig individu
 
L'Intelligence Artificielle (IA) est une technique de décision et de choix automatisés dont le développement actuel est explosif. Elle parait, pour certains, menacer notre libre arbitre et par voie de conséquence notre démocratie libérale qui repose sur la responsabilité des citoyens, libres de leurs choix. L'IA, meilleure que l'homme aux échecs, au jeu de go, à la lecture des radios médicales, dans la détection de cancers, dans la conduite des véhicules, etc. va-t-elle bientôt nous conduire par la main ? C'est la thèse de la "servitude volontaire" douce de Yuval Harari (Homo Deus) et d'un courant de pensée actif fondé sur la non-existence du libre arbitre. C'est pour montrer les faiblesses conceptuelles cette thèse que ce livre a été écrit.  "L'IA est un système fermé qui peut se dispenser de toute vision du monde" écrit-il. C'est donc un sous-système, établi sur les données du passé et conservateur, et cela seulement.  Cet essai est un travail brillant par sa documentation et son approche, accessible à tout lecteur et éminemment utile à notre époque, fascinée par les catastrophismes simplificateurs de tous poils.