cosson rome
 
Quel intérêt, quel plaisir ai-je eu à lire ce livre ! Bien écrit, documenté, ouvert, intelligent, sensible. Une vraie réussite sur un sujet, la chute de Rome en 410, qui nous paraît assez lointain. Et qui pourtant a de telles analogies avec la situation de notre vieille Europe et des pays qui la composent, qu'il est bien plus actuel qu'il n'y semble. De plus, il ouvre des parenthèses sur des sujets comme le pardon, la loyauté, le respect de soi, la force et son usage, le courage, la valeur d'une civilisation, etc. qui n'appartiennent pas à Rome, mais sont des marqueurs intemporels de l'humanité.

kennedy questions
 
DK a rédigé ici un manuel bien documenté de la vie sage. Comme Sénèque ou Montaigne, il sait que notre équilibre dépend de nous avant toute autre considération. Pour avoir lui-même supporté des moments sombres, il sait de quoi il parle et ses exemples sont convaincants. Et, sauf erreur de ma part, il me semble qu'il a souvent raison et que ses propositions méritent d'être prises en considération.

reznikov photographe
 
Un titre intrigant. Qui ne résume pas le roman, mais l'explique en partie. Car il est une photo, plutôt un diaporama, de lieux qui, sans doute, ont une forte présence dans la mémoire et l'imaginaire de l'auteur. Paris, bien sûr, mais  aussi  l'Europe Centrale et surtout la Hongrie. Tiens, allez prendre un chocolat au Café Gerbeaud, place Vörösmarty à Budapest et vous verrez qu'on en conserve la nostalgie... Alors, partons en voyage avec l'auteur, comme dans un songe.