Fiches de lectures, critiques de livres, personnelles et subjectives !

mizubayashi langue
 
La très rare histoire autobiographique que ce livre nous raconte est celle d'un jeune Japonais tombé amoureux de la langue française et décidé à y consacrer sa vie. Le succès sera au bout du chemin, puisqu'il fait de cette langue qui n'est pas la sienne un vecteur privilégié de sa découverte du monde et, à dire vrai, de la découverte d'une part de lui-même. Il est aussi devenu professeur d'université au Japon et écrit dans notre langue. Le livre est son carnet de voyage en "étrangéité", rude épreuve de vocabulaire, de grammaire, de prononciation, mais aussi et peut-être surtout de sens, tant les mots, porteurs de concepts propres à chaque civilisation, sont ravis de vous trahir quand on ose les traduire. Une belle découverte.

lemaitre peines
 
L'auteur a écrit là un roman vif et optimiste pour nous parler du malheur sous tous ses avatars. Son texte est, comme d'habitude, un régal de verve, d'humour et d'humanité. Incontestablement, les époques de guerre, ici 1940, sont un terreau où les personnages affranchis des usages par les circonstances, se révèlent pour ce qu'ils sont. Et cette révélation est toujours celle d'un mélange indissociable de bien et de mal propre à notre espèce, dont la prise en compte donne au roman un réalisme que n'ont jamais les héros ou les monstres littéraires. Encore une réussite, même si un peu d’élagage ne nuirait pas...

shimazaki yamabuki
 
"Au coeur du Yamato"
 
Ce récit est celui du songe romanesque d'une épouse heureuse, en parfaite réciprocité avec celui qui a partagé son existence. Le bonheur simple comme intrigue n'a pas la réputation de faire les bons tirages. Il faut, en effet, pour savourer ce calme récit, ne pas attendre d'émotion autre qu'une paisible immersion dans le bonheur d'un couple. Et, une très agréable contemplation sereine d'une nature qui accompagne comme un écrin cette perle rare d'un amour durable et partagé. L'écriture, aussi simple et directe que le récit, l'accompagne à la manière d'un partenaire bienveillant, qui sait faire pleuvoir au bon moment, quand les larmes ne peuvent plus être retenues.