arasse peintures
 
Personne ne m'a, comme DA, donné l'impression de m'aider à porter sur la peinture un regard riche d'autant de compréhension. Illusion ? Il est vrai que, souvent, une fois le livre fermé, cette communion avec l'oeuvre perd un peu son intensité. Mais compréhension toujours, car DA parle à la tête plutôt qu'au coeur. Et si le coeur se met à l'unisson, tant mieux.