conroy corps ame
 
J'aurai du mal à exprimer ici tout le bien que je pense de ce roman. Il est positif, chaleureux, mais sans emphase. Il est aussi l'occasion d'une promenade dans le New York des années 40 et de découvrir le formidable élan de cette société qui se préparait à dominer le monde. Il est enfin un hommage à la musique classique, prodigieuse école de maîtrise de soi et chemin d'élévation (d'initiation ?) pour le jeune garçon pauvre, mais supérieurement doué, héros de ce roman. Sans oublier le coup de chapeau adressé à la musique de jazz de cette époque, offrande princeps de l’Amérique au monde de la culture. Quelle richesse, n'est-ce pas ? Et si l'on y ajoute l'émotion que l'on ressent à sa lecture, voici un livre qui mérite qu'on le fréquente !