sijie potala
 
Ce roman, situé au Tibet à l'époque des gardes rouges, traite de deux sujets. L'un est la vie d'un peintre de tanka qui raconte ses années passées auprès de l'ancien pouvoir bouddhique qui dirigeait le Tibet. C'est passionnant et très bien documenté. L'autre est une mise en scène de la déshumanisation et de la cruauté des gardes rouges, ce qui n'apporte rien qu'on ne savait déjà. Intéressant, mais bancal au total.