veyne palmyre
 
"L'irremplaçable trésor"
 
Les hommes aiment construire, mais ils aiment aussi détruire. Il y a quelque temps, ce fut Dresde, une merveille saxonne, aujourd'hui Palmyre. On reconstruira à l'identique, comme on l'a fait pour Dresde et comme on va le faire pour Notre-Dame à Paris. Le monde immobile n'est-il pas l'idéologie dominante, celle de l'écologisme punitif ?
Quoi qu'il en soit, ce court livre est un voyage enrichissant dans cette ville antique et si originale de Palmyre. Elle fut grecque, romaine, orientale. Elle fut multiethnique par son mélange de populations, de langues parlées, de religions, de mœurs. Cité-État, riche de son commerce entre l'Orient et l'Occident, elle ne ressemble à personne, même si elle porte un petit cousinage avec l'esprit commerçant de Venise. Elle avait été préservée par l'indifférence et l'oubli. Certains qui se réclament de l'Islam l'ont détruite, comme d'autres qui se réclament d'une autre vérité ont détruit Dresde. Détruisons les vérités ?