finkielkraut identite malheureuse

 

Un sujet brûlant traité superficiellement : la désagrégation voulue des valeurs qui constituaient notre identité nationale. De bonnes constatations, mais trop de mots et pas assez de poids aux affirmations qui les accompagnent. Une plume qui voudrait déplacer une montagne.

finkielkraut modernes
 
Ce livre part, au fond, de la constatation que le jeu libre et responsable de la raison, le signe et l'orgueil du "moderne", en voulant détruire le déraisonnable, engendre des monstres que l'on n'attendait pas . D'où la question "faut-il être moderne ?". La réponse sera "oui, avec prudence" à l'issue d'un parcours en quatre leçons, éclairant, mais difficile.
La difficulté de cette lecture tient certes au contenu qui demande de l'attention pour être saisi. Mais elle tient aussi au style de AF passant d'une idée à l'autre, amoureux de l'expression qui sonne bien même si elle n'est pas toujours indispensable, parfois discursif là où une pause, une synthèse seraient utiles. Mais l'effort surmonté apporte sa récompense.