chandernagor enfants alexandrie

 

L'auteur dresse ici une fresque remarquable du destin de l'Egypte et de sa reine, Cléopâtre, jusqu'à leur fin tragique lors de la prise d'Alexandrie par Octave-Auguste en 30 avant notre ère.

Cette fresque a l'originalité d'être très souvent portée par le regard des enfants de Cléopâtre, issus de ses amours avec Cesar, puis avec Marc-Antoine. Leur sort est un lien permanent qui rassemble des faits historiques assez bien connus mais leur confère ainsi une vie saisissante. C'est aussi un excellent moyen de nous faire vivre la vie quotidienne de cet Empire égyptien riche et puissant, qui espérait maintenir son indépendance face à Rome.