blain lanzac quai orsay1

 

Avec un humour décapant, mais sans méchanceté, B&L nous dressent un portrait haut en couleur d'un ministre des Affaires Etrangères que chacun reconnaît pour être de Villepin. La valeur de cette BD est dans le caractère universel du portrait, qui pourrait aussi bien être celui de chefs d'entreprises, d'artistes, etc. dont l'ego gonflé à exploser est aussi leur planche de salut.