kervasdoue peur moyens

 

Si la raison conduisait la marche du monde, le principe de précaution n'existerait pas, car il est illogique et terriblement coûteux, puisqu'il oblige à dépenser en protections contre l'inconnu des sommes qui auraient été utiles face à des risques réels. Au fond, sa meilleure application serait de se saborder. Il n'est qu'un masque luxueux, créé pour dissimuler nos peurs et les limites de notre pouvoir.