cronin ricci

 

Ce livre me paraît admirable d'une double manière : une approche, par des faits concrets, de la substance de la civilisation chinoise, sans intellectualisation et une leçon d'apprentissage, donnée par Matteo Ricci, par le respect et l'immersion, d'une culture profondément étrangère.

Il s'agit de l'histoire de la mission effectuée au 17e siècle par un jésuite, Matteo Ricci, pour tenter, pour la première fois, d'implanter le chritiannisme en Chine. Une illustration de la difficulté de l'entreprise est, par exemple, l'ignorance nourrie de fantasmes de la situation géographique de ce pays, de sa langue, de sa culture. On pensait même qu'il pouvait exister deux Chines (l'une appelée Cathay) dont l'une serait un ancien royaume chrétien. Pour ne rien dire de l'hostilité des chinois aux barbares étrangers.