ferry revolution amour

 

"Les seuls êtres pour lesquels nous serions prêts désormais, s'il le fallait absolument, à mettre en jeu notre existence sont d'abord et avant tout des humains, non plus des idéaux politiques ou religieux..." Loin de n'y voir qu'un naufrage des principes sacrés, l'auteur célèbre, au contraire, la naissance de la nouvelle source de valeurs en Occident, dont il montre l'ampleur qu'elle a déjà prise dans notre vie privée, sociale et politique.

Si l'on nomme "sacré" ce qui fonde ces valeurs et ce pour quoi l'on est prêt à tout sacrifier, même sa vie, force est de constater la justesse de cette observation : mariage d'inclination, sacralisation des enfants, droits de l'homme, principe de précaution, développement durable, aide humanitaire, ONG caritatives, répression des crimes contre l'humanité, etc. Tout cela, qui nous paraît aller de soi est très récent, historiquement. Y aurait-il donc alors dans l'amour (la compassion ?) un fondement pour une nouvelle morale et surtout (et c'est bien différent) matière à une nouvelle spiritualité laïque ? C'est la thèse de ce remarquable essai philosophique.

ferry sagesse mythes

 

Dans un premier tome de ''Apprendre à vivre'', LF avait proposé sa vision du but de la philosophie, que le titre de la série résume parfaitement. Voici le second tome qui donne à comprendre les mythes grecs et montre qu'ils sont l'origine même de la pense philosophique occidentale.

Le premier mérite de ce livre est de rappeler (ou plus..) la cohérence interne de ce qui apparaît souvent comme un foisonnement arbitraire de dieux et autres entités, parfois olympiques, qui ont nourri et nourrissent encore notre vie intellectuelle, nos arts et plus prosaïquement, notre vocabulaire. N'ouvrons pas la "boite de Pandore" ! Son contenu, certainement "sybillin", nous laisserait "médusés" et nous serions alors capables, devant ce "supplice de Tantale" de jurer comme un charretier" et, peut-être même, d'aller "de Charybde en Scylla", etc.

ferry vivre

 

Ce livre est un tour d'horizon plutôt simple d'accès de la pensée philosophique et religieuse européenne des origines à aujourd'hui. Elle s'adresse en principe aux "jeunes générations", mais dépasse largement cette cible. C'est une gageure réussie, qui tient à la fois la promesse de simplicité et celle de condenser en quelques pages un univers qui souvent impressionne et décourage.
Le succès me semble particulièrement notable sur un point où achoppent bien des traités de ce type. En effet, il ne s'agit pas du tout d'un éclairage pointilliste (Platon a dit, Kant propose, Heidegger ajoute..), mais au contraire d'un exposé qui lie explicitement les différentes écoles de pensée les unes aux autres. Cette liaison chronologique peut d'ailleurs être un approfondissement ou au contraire une opposition. C'est en fait bien souvent une combinaison des deux qui ouvre la porte à une pensée nouvelle.