tocqueville despotisme democratique

 

En 1840, Tocqueville termine "De la démocratie en Amérique" par ces quelques chapitres, où il montre avec beaucoup de prescience que les conséquences de la tendance naturelle des démocraties à l'égalitarisme peuvent conduire ces sociétés à réprimer la liberté, jusqu'au despotisme.

Le mécanisme qu'il voit à l'oeuvre est assez simple. Les démocraties posent l'égalité des individus qui la composent en axiome, d'ailleurs ambigu, portant non seulement sur l'égalité des chances, mais aussi, plus sournoisement, sur l'égalité des conditions sociales à tout instant de la vie. L'Etat, représentant du peuple et beaucoup moins des individus, est alors valorisé comme le grand recours devant les inégalités concrètes des destins. Pour exercer cette protection, l'Etat concentre alors en douceur, tous les pouvoirs.