tertrais marche noir bombeLa prolifération de l'arme nucléaire effraie, à juste titre et tout particulièrement quand elle touche des Etats, où la perspective du suicide pourrait faire partie de la stratégie, ou, au moins, n'en n'est pas exclue. Cet excellent livre aide à y voir clair.

Le TNP (Traité de Non-Prolifération) est un bien faible bouclier. Son texte permet à Israël de ne pas faire partie des puissances nucléaires en toute légalité et d'échapper aux contrôles, par exemple. Les Etats nucléaires s'y étaient engagés à renoncer à l'arme atomique à terme ; on sait ce qu'il en est... Et ceux qui le violent délibérément trouvent une réaction bien molle en face d'eux. De plus, la frontière entre civil et militaire est floue et chacun joue là dessus. L'Iran le prouve. Enfin, au pire, sortir du TNP n'a que peu de conséquences.

L'idéal des créateurs de la bombe américaine, comme Oppenheimer, conscient du danger, était que ces techniques d'armes restent sous contrôle des Etats. Cela aussi est en train de s'effondrer, et c'est tout l'objet de ce remarquable livre, qui montre bien la dissémination croissante de ce savoir-faire.

En effet, plusieurs Etats, dont le Pakistan, ont développé l'arme nucléaire avec des méthodes fondées sur le vol délibéré de savoir-faire, qui, après la guerre de 1940, était assez mal protégé. Dans des Etats faibles comme celui-ci, ce ne sont pas les institutions qui dirigent, mais les hommes, laissant la porte ouverte à toutes les ambitions et à tous les excès. Au Pakistan, la fabrication de la bombe par Abdul Qadeer Khan, qui a été couvert et payé par quelques hommes puissants, a conduit à une appropriation quasi personnelle de ce secret par lui. De plus, il a réussi à s'approvisionner en équipement et en matière fissile par d'incroyables réseaux mondiaux, toujours en place.

Le résultat est que cet homme a, après l'aboutissement réussi de son entreprise au Pakistan, a décidé de vendre son savoir-faire et ses réseaux d'approvisionnement à tous ceux, Etats ou non, capable de le payer. D'où ce que l'on sait sur l'Iran, par exemple. Mais aussi tout ce que l'on ignore et où le livre propose quelques pistes.

Cet essai est particulièrement remarquable par sa documentation, qui justifie chaque affirmation, et par sa réflexion stratégique qui tente de donner un lien à tout ce qui est observé, tout en proposant quelques perspectives. Un essai indispensable pour tous ceux que la stratégie politique des Etats intéresse.


Buchet-Chastel (2009) - 261 pages
 

tertrais guerre
 
La politique internationale des USA mérite plus que les invectives habituelles, qui traduisent au mieux de "bons sentiments", mais surtout une ignorance de la situation du monde et en particulier de celle des USA. Sans que cela soit une approbation.

Ce livre apporte en moins de 100 pages un panorama synthétique des forces politiques américaines que le 11 septembre n'a pas créées, mais révélées. C'est pour les mettre en oeuvre que Bush avait été élu ; le drame a levé les hésitations et rassemblé le pays. Elles transcendent aujourd'hui le clivage démocrates/républicains.