nietzsche idolesComment philosopher à coups de marteau
 
 
 
FN est un écrivain peu fréquentable. Il a pourtant écrit là (en 1888) un essai agressif, paradoxal, iconoclaste, mais accoucheur d'évidences incontestables dont il a le secret. D'une parfaite incorrection politique, certes, mais prémonitoire sous bien des aspects.
Sa thèse est résumée par ces mots "Etre obligé de lutter contre ses instincts - voilà bien la formule de la décadence : tant que la vie suit une courbe ascendante, bonheur égal instinct". Il part au fond en guerre contre la rationalisation excessive du monde, contre l'oubli par l'homme de sa nature animale profonde. Il dénonce, les constructions intellectuelles (les idoles) que l'homme a dressées en absolu (l'être, le bien, le vrai, la perfection, la morale, les droits, dieu, etc.) et qui deviennent des tyrans qui l'asservissent.