hayek servitude
 
 
Cet essai, partiellement écrit en 1938 et 1939 puis complété en 1946, est un livre de référence sur la liberté et son usage en politique. Sa  thèse est que les drames du 20e siècle sont les résultats d'expériences ratées de régulation centralisée des peuples, obtenues au mépris de la liberté des citoyens. Il montre pourquoi la régulation décentralisée a toujours conduit à de meilleurs résultats que l'organisation "scientifique" ou non, mais centralisée et montre que, sans en être toujours conscients, les socialismes de son époque, fondamentalement adeptes de régularisation et de centralisation ont été des chemins pavés de bonnes intentions, mais conduisant à l'enfer totalitaire.