petrowskaja esther
 
"Le passé vit comme il veut, seulement il n'arrive pas à mourir". Cette citation traduit bien l'esprit de ce récit d'une quête d'identité poursuivie par une journaliste, née en Ukraine, mais qui travaille à Berlin. Sa famille, partiellement juive, a subi les tourbillons dévastateurs de la dernière guerre qui a défiguré la "Mitteleuropa". Elle nous entraîne dans ce passé explosé dont elle essaie de tirer son fil d'Ariane. Le charme de ce récit, amer et léger, réside dans son écriture animée comme par un rêve, où la réalité prend souvent la forme du brouillard.