desarthe fiance
 
Ce roman tout ébouriffé et sensible nous invite à une série de promenades dans les mémoires de personnages souvent très originaux. Et puis la musique accompagne certains événements, ce qui n'est pas pour me déplaire !
Une agréable balade dans les lacets du temps, qui font parfois, hélas, quelques nœuds difficiles à vivre !
 
L'auteur est fort habile à une écriture souple, légère, voire détachée des événements rapportés. C'est agréable à lire, mais n'incite guère le lecteur à s'engager là où l'auteur lui-même glisse sans accrocs sur les destins d'Étienne, de Vincent et des autres. Agréable, certes, pour une soirée de lecture, mais nous laisse souvent à la surface des choses. Il est vrai qu'il n'est pas toujours nécessaire de réécrire "Le Banquet" !
 
Alors, laissons-nous aller et constatons, sans angoisse, que la vie peut être compliquée et passons à autre chose.
 
l'Olivier (2021), 255 pages
 

desarthe kempinski
 
Ce livre est un recueil de 14 nouvelles, dont l'unité est assurée, remarquablement d'ailleurs, par un style original et toujours léger. Une prouesse, car jamais l'ennui ne s'installe en dépit du fait que l'auteur nous conduit dans des contrées aux contours terriblement flous. Des nouvelles sans dénouement, parfois sans intrigue et toujours au bord du fantastique. Et ça marche !

desarthe urtreger 
La qualité de cette biographie repose pour beaucoup sur le style direct, frais, craquant, de l'auteur. Lequel se pose souvent des questions sur sa méthode et nous en fait part ! Et pour moi qui ai presque l'âge du "Roi René" et qui aime et ai bien connu le jazz, c'est un plaisir particulier de croiser ici et là des musiciens des années "bop", gloires des clubs parisiens de ma jeunesse ! Sans négliger le contexte plein d'illusions et aujourd'hui bien vieilli des années 60/70.