koeberle sorcier ornans

 

Un excellent polard, bien ficelé, prétexte à un cours gratuit sur l'art de la pêche à la mouche en Franche-Comté. Et en prime, une ballade dans les sous-bois et les rivières de cette belle région.

Ce livre suit un autre, " Autopsie d'une truite", qui m’avait séduit. Celui-ci donne aux mêmes personnages l'occasion d'une nouvelle aventure, peut-être mieux ficelée que la précédente. L'intrigue est classique : l’appât du gain conduit parfois les hommes à oublier la loi... Ce fil, très bourgeois, générateur de haines familiales indélébiles, permet à l'auteur de nous en proposer ici une nouvelle version.

Mais, là comme dans le précédent roman, c'est le chant de la rivière, les bruissements de la nuit ou le ciel qui se couvre qui vont retenir notre attention et notre intérêt. PK sait remarquablement nous faire partager son amour de son pays. Chaque page est un hymne à cette vie que les citadins oublient, mais qui était la structure même de cette France rurale, pratiquement disparue. Seules nos lois, notre morale gardent encore ce parfum de ruralité en voie d'oubli.

Cette sensibilité à la nature et à ses lois intimes conduit aussi PK à constater les dégâts faits par notre actuelle civilisation au monde où nous vivons. Sans doute les truites et les ombres en souffrent au point de disparaître, mais nous aussi, sans toujours en être conscients. Ce rappel intelligent et sensible me semble valoir mille fois les prêches écolo-idéologiques à la mode. Là sont les vraies questions, la preuve de notre insouciance. Il est sans doute plus facile et plus payant de jouer l'inquisiteur sur les gaz à effet de serre que de s'occuper des vrais problèmes...

Un très beau livre, sensible et agréable à lire.

 

Coxigrue (2012) - 381 pages
 

koeberle autopsie truite

 

On savait que les murs avaient des oreilles. Les truites aussi. Pas au même endroit, cependant. Ce polard, amoureux de nature, de ruisseaux, de pêche et de paysages sans esbroufe va vous expliquer la chose. On ne s'ennuie pas.

Tout va donc commencer par une pêche à la mouche dans un ruisseau du Haut Doubs, dont la description haletante vaut, à elle seule la lecture du susdit. Une truite improbable par sa taille va finir par se faire capturer et révéler une étrange particularité qui sera le point de départ de l'affaire. Bizarre, vous avez dit bizarre ?

La première partie de ce livre est très réussie. Les questions, les non-dits s'accumulent sans que l'on devine qu'ils forment un tout, un puzzle dont la clé va se révéler au milieu du roman. La seconde partie, la résolution de l'embrouille, est un roman d'action plus classique et, à mon goût, moins prenant.

Mais la valeur de ce livre tient pour moi avant tout à cet amour de la vie, de la nature encore sauvage de cette région du Haut Doubs etde ses habitants. Sans emphase ni morale écoidéologique, les auteurs savent transmettre leur gratitude d'être bien dans ce monde et leur désir de tout faire pour qu'il soit préservé. La pêche à la mouche en est un avatar, mais le soleil, la brume, les petites vallées encaissées et une table bien garnie en sont d'autres.

Un livre agréable, sympathique ; un bon moment de lecture.

Coxigrue (2011) - 360 pages