lemaitre peines
 
L'auteur a écrit là un roman vif et optimiste pour nous parler du malheur sous tous ses avatars. Son texte est, comme d'habitude, un régal de verve, d'humour et d'humanité. Incontestablement, les époques de guerre, ici 1940, sont un terreau où les personnages affranchis des usages par les circonstances, se révèlent pour ce qu'ils sont. Et cette révélation est toujours celle d'un mélange indissociable de bien et de mal propre à notre espèce, dont la prise en compte donne au roman un réalisme que n'ont jamais les héros ou les monstres littéraires. Encore une réussite, même si un peu d’élagage ne nuirait pas...

lemaitre revoir

 

Ce pavé valorisé par sa bande rouge fait un peu peur. Détrompez-vous ! On ne le quitte qu'à la fin, sans l'avoir lâché. On s'en extrait avec la conviction que la vilénie de l'homme est sans limites et sans classe. Tant pis pour Marx et ses zélateurs qui ont tout faux dès l'hypothèse de base...