cosson homme parle
 
Si un beau conte occupe l'essentiel des pages de ce livre, c'est la seconde partie qui en fait le poids. Car ce conte se veut porteur d'une philosophie (on disait d'une morale, autrefois) que l'auteur explicite brièvement, mais avec panache, dans cette seconde partie. Il répond ainsi à sa façon à une question que nous ne pouvons pas ne pas nous poser, à savoir la viabilité d'un monde où l'homme ferait procéder ses actes de sa seule raison. N'était-ce pas l'ambition du défunt 20e siècle ? Un livre utile pour ses conclusions, sans doute, mais aussi pour le travail de pensée qu'il nous demande.

cosson cinq femmes
 
Afin qu'une image de photo argentique se montre à nous, il faut un révélateur. Pour lire un fichier, il faut avoir un logiciel adéquat. Et si, pour découvrir un homme, il lui fallait une, voire plusieurs femmes ? Cinq, par exemple ? Et les choisir fort différentes, certaines parfois plus proches du réveil que du rêve ? Mais au fond, pourquoi cette investigation bien indiscrète ? C'est tout le charme de ce roman qui en a beaucoup, où l'auteur laisse filer sa nostalgie inassouvie (aurait-elle pu être assouvie ?) de la beauté, un des avatars de la grâce ?

cosson rome
 
Quel intérêt, quel plaisir ai-je eu à lire ce livre ! Bien écrit, documenté, ouvert, intelligent, sensible. Une vraie réussite sur un sujet, la chute de Rome en 410, qui nous paraît assez lointain. Et qui pourtant a de telles analogies avec la situation de notre vieille Europe et des pays qui la composent, qu'il est bien plus actuel qu'il n'y semble. De plus, il ouvre des parenthèses sur des sujets comme le pardon, la loyauté, le respect de soi, la force et son usage, le courage, la valeur d'une civilisation, etc. qui n'appartiennent pas à Rome, mais sont des marqueurs intemporels de l'humanité.