zweig sommeil
 
 
Je profite de cette fiche pour dire mon très grand respect pour l'oeuvre de Stefan Zweig. Ici encore, au cours de quatre nouvelles, son talent s'exprime sur un sujet qui le révulsait : la guerre de 14-18 et ses effets destructifs directs, mais surtout indirects sur la société et sur les hommes. Quatre récits qui ont chacun leur thème, la perte de la paix de l'esprit et donc du sommeil, l'exil radical qui peut conduire au suicide, la dégradation de l'homme en machine à obéir et à tuer, la banalisation de l'inacceptable. Quatre nouvelles lourdes de l'émotion d'un homme profondément troublé et qui confient à son talent supérieur le soin de nous faire partager cet émoi.